Thèse

la thèse de lloria jaume

Entrainement par intervalles à haute intensité : fatigue cumulée et implications dans la prescription pour le reconditionnement physique

  • Résumé

L’exercice physique à intensité moyenne est généralement préconisé en cas d’un déconditionnement important causé par une faible activité physique ou l’état de santé mais avec des réussites assez variables.

Il est démontré que l’entraînement par intervalles à haute intensité est une méthode très efficace pour améliorer rapidement la condition physique. Son éventuelle prescription nécessite de mieux connaitre ses effets négatifs afin de préciser les doses optimales. Une trop grande fatigue cumulée pourrait conduire à un plafonnement des bénéfices recherchés voire à des effets délétères sur l’état général.

Ce projet a pour but de caractériser comment la fatigue s’accumule en fonction de la durée, de la fréquence et la durée d’exposition à ce type de stimulation et ses conséquences sur la relation dose-effet. La fatigue cumulée sera quantifiée à partir de la récupération des séances par intervalles à haute intensité qui sera évaluée à partir de la mesure de la performance neuromusculaire, de la réactivation du système parasympathique (variabilité de la fréquence cardiaque) et par questionnaires.

L’objectif final est d’établir comment adapter les charges de travail (dose, fréquence, durée) et de proposer des méthodes de suivi pour réajuster et personnaliser les charges de travail au cours du programme de reconditionnement utilisant un entraînement par intervalles à haute intensité.