Thèse

la thèse de pfenninger clara

Optimisation des techniques de simulation motrice dans le cadre de la neuro-rééducation post-AVC

  • Résumé

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est une cause majeure de handicap à travers le monde. Les déficiences motrices subies à la suite d’un AVC se limitent, la plupart du temps, à un hémicorps du patient. Bien qu’il récupère souvent le bénéfice de la marche, les lésions du membre supérieur persistent dans plus de 60% des cas et sont la cause d’une perte d’autonomie ainsi que d’une diminution de la qualité de vie du patient.

Chez ces patients, l’enjeu majeur de la rééducation est donc la récupération motrice du membre supérieur. Cependant, l’activation volontaire du muscle est souvent limitée voire impossible dans les premières phases après l’AVC alors qu’il s’agit des phases les plus optimales pour la récupération fonctionnelle. Pour optimiser la rééducation des patients dès le début de leur prise en charge, l’utilisation de simulations motrices comme la thérapie miroir, l’imagerie motrice ou encore l’observation de l’action sont possibles et ont déjà démontré leur intérêt dans le réapprentissage du mouvement et le contrôle moteur. Ces méthodes de neuro-rééducation, en augmentant l’excitabilité corticospinale, permettent d’améliorer la plasticité cérébrale et donc de moduler les chemins neuronaux existants ou de créer de nouveaux neurones. Néanmoins, bien que bénéfiques, ces méthodes ne sont que peu utilisées dans les centres de rééducations car trop complexes à mettre en place.

Notre projet va donc consister à optimiser ces techniques de simulations motrices afin de proposer un nouveau dispositif permettant d’optimiser la récupération fonctionnelle du membre supérieur chez les patients post-AVC.