Thèse

la thèse de royer nicolas

Étiologie de la fatigue chez les patients atteints de sclérose en plaques et rôle de l’activité physique

  • Résumé

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune et neuro-dégénérative qui se caractérise par une inflammation et, à terme, une lésion des fibres nerveuses du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Parmi les nombreux symptômes que produit cette maladie, la fatigue chronique est le plus rapporté par les patients. Bien que l’origine de cette perception de fatigue accentuée soit sans doute multifactorielle, la capacité à résister à la fatigue neuromusculaire, c’est-à-dire la diminution de la capacité à produire une force induite par l’exercice, pourrait avoir un rôle non négligeable dans cette pathologie.

En effet, des résultats préliminaires suggèrent une fatigue neuromusculaire plus importante à la suite d’un exercice de cyclisme chez les patients atteints de SEP. Cette moindre résistance à l’exercice peut contribuer à une accumulation de fatigue par la répétition des tâches de la vie quotidienne (marche, faire les courses, tâches ménagères). Les origines neuromusculaires de la fatigue chronique chez les patients atteints de SEP sont encore mal comprises. Les études sur l’association entre fatigue chronique et fatigue neuromusculaire ont été conduites principalement en mode isométrique sur des petits groupes musculaires ne représentant pas les muscles utilisés dans les activités physiques et/ou de la vie quotidienne. Pour lutter contre cette fatigue, de nombreux traitements sont actuellement utilisés et l’activité physique se révèle être une thérapie efficace avec des bénéfices qui s’étendent sur différentes fonctions (musculaire, cardio-respiratoire, cognition, etc…).

Notre projet va donc consister à caractériser les causes de la fatigue chronique chez les patients atteints de SEP à l’aide d’une évaluation plurifactorielle, en examinant particulièrement les origines neuromusculaires. La meilleure compréhension des causes de la fatigue permettra de mettre en place un programme de réhabilitation plus adapté qui aura pour objectif de diminuer la fatigue chronique perçue et améliorer la qualité de vie des patients.

  • Objectifs
  • Caractériser les origines de la fatigue chronique chez les patients atteints de sclérose en plaques avec un intérêt particulier sur la dysfonction musculaire
  • Comparer l’effet d’un programme de ré-entrainement adapté et individualisé versus un programme de ré-entrainement classique, sur le niveau de fatigue chronique chez des sujets atteints de scléroses en plaques fatigués