Thèse

la thèse de varesco giorgio

PERFORMANCES NEUROMUSCULAIRES ET FONCTIONNELLES DES PERSONNES ÂGÉES ET TRÈS ÂGÉES

  • Résumé

Le vieillissement est accompagné de multiples détériorations du système neuromusculaire. Avec l’allongement de l’espérance de vie, on distingue dorénavant les personnes âgées (> 60 ans) dont les capacités neuromusculaires peuvent être assez aisément préservées par l’activité physique, et les personnes très âgées (> 80 ans) pour qui le déclin semble inexorable. L’inactivité physique croit avec l’âge et exacerbe les altérations neuromusculaires et fonctionnelles, diminuant ainsi l’autonomie des personnes âgées. Pourtant, jusqu’à présent, le niveau d’activité physique n’est pas ou peu pris en compte pour étudier les effets du vieillissement, limitant la compréhension du rôle de l’inactivité physique dans la cinétique du déclin des capacités des personnes âgées.

Le principal but de ce travail de thèse est d’étudier les effets de l’âge sur la fonction neuromusculaire en lien avec le sexe et le niveau d’activité physique, afin de différentier les effets du vieillissement de ceux de l’inactivité physique. Les résultats pourront être comparés à des données biologiques déjà obtenues chez les mêmes individus. Un deuxième objectif sera d’étudier la fatigue neuromusculaire chez ces personnes âgées et très âgées en comparant diffèrent protocoles utilisés dans la littérature (isométrique, dynamique, pédalage).

Les capacités neuromusculaires seront évaluées en modalité isométrique, isocinétique, sur vélo et lors d’études de terrain (compétitions) grâce à l’électromyographie de surface et la stimulation électrique et/ou magnétique et différents capteurs de force. Les propriétés neuromusculaires seront étudiées par un protocole innovant de fatigue (QIF test). L’activité physique sera monitorée avec le système Actigraph. Les explorations seront menées chez des sujets jeunes (<35 ans), âgés (> 60 ans) et très âgés (> 80 ans, appartenant à la cohorte PROOF).