Déconditionnement et reconditionnement musculaire

Déconditionnement et reconditionnement musculaire

Cette thématique cherche à identifier les mécanismes cellulaires et moléculaires à l’origine du déconditionnement musculaire causé par l'âge, l’alitement prolongé ou un mode de vie sédentaire augmentant considérablement l'incidence et la gravité de nombreuses pathologies. L’objectif est de développer de nouvelles stratégies visant à limiter ou stopper ce déconditionnement (stratégies de reconditionnement).

Le traitement du déconditionnement musculaire sera envisagé selon trois stratégies basées sur la régulation de la signalisation dépendante de la myostatine, la régulation de l’activité mitochondriale et la thérapie par l’activité physique adaptée. Notre projet associe des études fondamentales (utilisation de modèles murins génétiquement modifiés, de techniques de culture primaire de cellules musculaires animales et humaines, de modèles mathématiques) à des études cliniques (exploration biologique et fonctionnelle du tissu musculaire chez l’humain).

Cette thématique est associée au Centre Référent Maladies Neuromusculaires Rares Rhône-Alpes (L. Féasson) et à l’Alliance MyoNeurALP qui est un pôle de recherche sur les maladies neuromusculaires en Auvergne-Rhône-Alpes piloté par Laurent Schaeffer directeur de l’Institut NeuroMyoGène à Lyon.

Responsable de la thématique : Damien FREYSSENET 

Membres du LIBM impliqués dans cette thématique : Phanélie BERTHON, Thierry BUSSO, Josiane CASTELLS, Philippe CONNES, Xavier DEVILLARD, Anne-Cécile DURIEUX, Léonard FEASSON, Christophe HOURDE, Vanessa JAHNKE, Cyril MARTIN, Laurent MESSONNIER, Jérôme MOREL

DoctorantsDavid ARNOULD, Alice DECOURT, Angèle MERLET, Nadir MOUSSAOUI, Robin SOURON

 

Voir le projet scientifique

Voir les publications