S 30/01/2020

Relation puissance-vitesse-tempsBaptise MOREL

Summary : En 1922, Archibald Vivian Hill rapportait pour la première fois une relation négative entre la vitesse et le travail, prémices de la désormais bien connue relation force-puissance-vitesse. Trois...

Summary : En 1922, Archibald Vivian Hill rapportait pour la première fois une relation négative entre la vitesse et le travail, prémices de la désormais bien connue relation force-puissance-vitesse. Trois années plus tard il décrivait une relation asymptotique entre la vitesse et la durée de l’effort lors des records du monde de différentes disciplines. Cela qui deviendra le concept de puissance critique ou relation puissance-temps. Il aura fallu attendre presque 100 ans pour qu’une poignée d’irréductibles savoyards tentent, à l’image des physiciens des siècles passés et à venir, de structurer LA théorie du tout (ok, on parle de sciences du sport mais c’est un bon début !).

Est-il possible de modéliser mathématiquement une relation puissance-vitesse-temps ? Comment s’y prendre expérimentalement ? Est-valide ? et fiable ? Et après, on en fait quoi ? Voici une série de questions auxquelles nous tenterons d’apporter quelques éléments de réponses ...